Je rêve!

frottman tu t’es bien enhardi dis-moi. Tu prends la liberté d’apostropher la Reine sur SON blog en espérant des claques?
Pour ta gouverne, tu ne perds rien pour attendre des choses que tu n’aimeras pas et qui t’arriveront très bientôt. J’ai parlé.
Larbin Maitresse esclave EvaDomina Madagascar

Publicités

Du collier à l’enclos.

Retour sur le blog, Tana et la moiteur ambiante entre sueurs et hygrométrie ruisselantes. En ce début d’année, après les premières retrouvailles avec quelques-uns des soumis, malgré l’ambiance inquiétante qui règne à Tana et dans tout le reste du pays, je me sens plutôt positive. On verra bien la suite, qui des plus malins va gagner ou perdre plus ou moins de pouvoir de nuisance en attendant les décisions des maîtres de l’ombre. Personnellement, je pense que le dénouement est proche.

Alors, pour en revenir à mes petits moutons, des noirs et des blancs confondus, et bien, ils  sautillent joyeusement dans l’enclos qui leur est reservé, en attendant d’être appellé. Doux et dociles, ces petits animaux de “bonne” compagnie sont fiers de porter le collier offert gracieusement par la Maîtresse,  et attendent humblement le moment où l’un d’eux est choisi pour la servir, être à ses pieds. A cet instant, plus rien n’existe, sauf ce couloir pourpre plongé dans la pénombre, et au bout duquel s’ouvre le boudoir feutré et cosy de la Maîtresse, Reine et Impératrice de ce royaume interdit.

Il y a eu des appellés et qui ont rebroussé chemin, par couardise ou faiblesse. Des imbéciles et des incapables, je n’en ai cure. Le chemin iniatiatique est fait pour sonder au plus profond du prétendant, comme jadis l’éventration d’un animal permettant de lire les augures telles que les entrailles les prédisent.

Un petit message personnel pour deux imbéciles, qui sûrement errent dans les parages pour voir si dès fois que, et ben NON.

Matthieu de Saint-Germain-en-Laye: j’étais en France, j’aurais daigné accepter te rencontrer et te mettre le collier en personne, mais vu les réponses d’âne bâté que j’ai eues de ta part, maintenant tu sais ce que tu n’auras jamais. Sois heureux de ne m’avoir jamais rencontré.

Laurent de Versailles: quant tu auras fini avec tes excuses éhontées, attèle-toi aux tâches que je t’ai consignés. Tu connais mon adresse e-mail, ceci est le dernier avertissement avant que je ne tire la chasse d’eau.

Maîtresse Eva.

Le florilège des inépties symptômatiques du phallus hypotrophié.

La toile a cette particularité de réunir des mondes qui, sous des conditions normales et naturelles, ne se seraient jamais rencontrés. On y trouve de tout et de n’importe quoi, y a qu’à pianoter du bout des doigts, et le tout s’affiche sur l’écran, devant vos yeux ébahis. C’est le miracle internet.

De ce miracle, je reçois quotidiennement des e-mails d’ici et d’ailleurs, de gens que je ne connais pas, et que je ne voudrais pas connaître. Internet sert bien en beaucoup de chose, mais sûrement pas à raccourcir la bienséance et la politesse entre gens civilisés. Dans le cas où tu fasses la démarche de venir à mon encontre, c’est que tu sais ce que tu fais en toute connaissance de cause, d’autant plus que tu t’adresse à une Maîtresse telle que moi. Je n’ai rien à faire avec les ignares et les abrutis qui s’auto-proclament rois des égouts, qu’ils restent là où ils sont. Je me fiche royalement de ce que tu es, de ce que tu as, tu ne seras qu’un soumis pour moi. Ne parlons pas des imbéciles qui viennent me voir, dans l’espoir de tirer un coup imaginaire ou réel pas comme les autres. Si l’empaffé me prend par les sentiments et me joue la sérénade au clair de lune, je prends la peine de l’envoyer balader un peu plus loin, sinon pour les autres, c’est direct aux oubliettes.

Voici donc, histoire de rire jaune, quelques-uns des emails que j’ai reçu et que je n’ai pas effacé, et qui m’ont plus ou moins étonné, par leur connerie.

Bonjour. Je suis un homme sur tana, je ne suis pas très SM mais plutôt adepte du fétichisme et autre forme de domination qui s’en rapproche (lécher les pieds de ma maîtresse, lécher longuement l’anus de ma maîtresse, sentir ses odeurs intimes….) . Je me demande donc si je pourrais ainsi assouvir vos besoins madame.Au plaisir de vous servir et de vous honorer avec ma langue.

Ta langue tu la garde dans ta bouche puante, et tu tiens ta puanteur bien éloignée de moi, à moins que tu veux perdre ta langue pour de vrai, je t’y aiderai avec grand plaisir espèce d’abruti. Maîtresse Eva.

Bonjour! J’ai lu votre annonce et je suis intéressé. Je crois que je suis ą la hauteur de votre demande et c’est moi qui vais vous rémunérer. Voici mon numéro xxxxxxxxx
Tu crois que tu es à la hauteur? Tu es bien prétentieux ou alors totalement abruti. Comme ca tu vas me rémunérer? J’ai un petit conseil gratuit non rémunéré, avec ton argent, achète un gode taille XXL pour madame à Noël elle te sera reconnaissante car je suppose d’après tes manières viles que tu as des complexes sur certains sujets. Sur ce, bonnes fêtes, et va polluer ailleurs dugland. Maîtresse Eva.

Merci de m’écrire à mon e-mail. L’offre m’intéresse et je veux des détails. A tes ordres belle dame.
Cordialement,

Sans réponse.

salut, mon nom c NAINA!!j’ai 21 ans,je suis à TANA! votre annonce m’intéresse.quelle s sont votre conditions pour cette rencontre(gratuit ou payant???si payant combien??) merci à vous!!

Sans réponse.

cc! jignor koi faire pr k tu change d avis et k tu me contacte!
Sans réponse.

Donc, tu sais ce qu’il ne faut pas faire et le ton qu’il faut éviter.

Maîtresse Eva.

La féminisation, humiliation pour qui?

Moi qui suis une femme jusqu’au bout des ongles, et fière de l’être, j’ai une réaction quasi épidermique aux affronts et insultes misogynes et sexistes à l’endroit de la femme. On entendrait presque les imbéciles penser tout haut que la femme est faible, que la femme est vénale, que la femme est une salope, et j’en passe…et nos éducations et valeurs n’ont pas arrangé les choses. 

Il y a une pratique bdsm, laquelle n’est ni extrême ni tabou, mais qui est tout simplement exclue dans mes offices, c’est la “féminisation”. Pourquoi? parce que déguiser un cloporte en une pathétique poupée glauque et effrayante n’est en rien le féminiser. Pire, c’est pure insulte que de donner un semblant de féminité corrompue, à une espèce de truc innommable qui est prêt à tout pour assouvir ses propres fantasmes déviants, sous couvert de l’approbation de la maîtresse. Perruque blonde et froufrous de mauvais goûts, et ça y est l’infâme monstre est une femme? Dans l’absolu, je serai prête à croire qu’il est peut-être possible de féminiser une larve, dans le cas où le processus  commencerait  par émasculation physique, coupe-coupe ou lame de rasoir au choix! un volontaire dans les rangs? Pas d’inquiétude, je te donnerai le droit de conserver ton bout de virilité dans un minuscule flacon de formol, que tu garderas en souvenir de ta “féminisation”.

Nombreux sont ceux qui prennent le devant, et souhaitent de but en blanc, devenir une pute ou une salope immorale et dévergondée , car tout naturellement, je suis la mère maquerelle en chef sensée les éduquer dans ce sens. D’ailleurs c’est écrit sur mon front. Mais contre toute attente, la réponse est simplement ” dégage de mon portail, va voir un peu plus loin si j’y suis”. Ca amuse certaines femelles de déguiser les cafards, de les “humilier” de la sorte,  moi non. Et d’ailleurs de moi à toi, les testicules jurent avec la dentelle, simple question d’esthétique. Donc, “féminisation” NIET.

On convient, si moi et toi venions à nous croiser et à avoir affaire ensemble, c’est dans le but de te prouver que la suprématie féminine ne sont pas de vains mots. Et tu penses sérieusement que je vais faire semblant pour te contenter petit minable? Que tu avilisses  la féminité pour mieux la lapider? Ne me fais pas rire.

Maîtresse Eva.