FESSE-BOOK DITES-VOUS?

Bonjour les larves,

Mon blog a tout l’air d’être abandonné, eh oui, je suis occupée à déblayer les ennuis du quotidien, toujours et encore. Bonne nouvelle petits insectes grouillants, Maîtresse Eva est sur facebook, oui finalement.

Je ne suis pas hyper branchée ni hyper adepte de facebook, mais soyons fous, expérimentons ce truc qui fait office de confessionnal de l’ère Big Brother, et voyons où ça nous mènera.

Autre chose, ma recherche de soumise n’a pas abouti comme je l’aurais souhaité. Pas le moindre petit bout de téton qui pointe, lol, ah…pourtant j’aurais aimé aimé… Ce n’est qu’un début.

Pour me suivre sur facebook: Eva BDSM Madagascar. A bientôt sur fesse-book!

Maîtresse Eva

MEILLEURS VOEUX SM 2011!

J’adresse mes meilleurs voeux à tous mes sujets fidèles et loyaux, que nous soyons tous comblés selon nos désirs tout au long de cette année nouvelle.

Passons. Pour cette nouvelle année, il y a une petit plaisir que j’aimerais bien savourer: une soumise délicate et sensuelle à croquer avec gourmandise et délectation. Mais oui, une belle femme bien comme il faut, qui a tout ce qu’il faut là où il faut pour être d’agréable compagnie.

Je suis donc à la recherche d’une (ou plusieurs, haha, cela ne me gêne pas) femme entre la trentaine et la cinquantaine, bien dans sa peau, et surtout avec de belles courbes voluptueuses, et qui a l’ouverture d’esprit d’une femme intelligente et naturellement curieuse. Je la rassure, aucun mal ne lui sera fait, que du bien, beaucoup de bien. La discrétion et l’hygiène sont évidemment de rigueur.

Mesdemoiselles, Mesdames novices ou non, j’attends de vos nouvelles.

Maitresse Eva.

 

 

La Maîtresse des Anneaux.

Jingle bells, jingle bells… c’est la saison des carillons et des cloches, et sans transition apparente, je m’en vais vous décortiquer tout ce que je sais et ce que je pratique sur le bondage des testicules avec des anneaux.

Pratique assez contraignante, mais c’est le but du jeux soyons honnête, le bondage anneaux est ce qu’il faut pour teinter d’esthétisme les plus vilaines parties du plus vilain petit mâle en rut, pour ma plus grande satisfaction. Il faut voir l’animal avec ses .ouilles étirées par une dizaine d’anneaux, le tout attaché à une lanière en cuir pour que je puisses le promener, c’est amusant. Le bondage le contraint dans ses mouvements mal intentionnés et ses pensées lubriques à se tenir convenablement, et ensuite le fait de porter ses anneaux est un hommage à la Maîtresse, car eins, c’est un acte de soumission, zwei,  c’est un acte esthétique, und drei, c’est définitivement un outil efficace pour contrôler l’érection et l’éjaculation sur la moyenne et la longue durée. D’autant plus, que c’est moins pénible pour la Maîtresse de voir les attributs proprement épilés et annelés, natürlich !

Passons à la technique. Car technique il y a. La difficulté première à surmonter est de maintenir les anneaux en place, ceux-ci ont la fâcheuse tendance à descendre, gravité oblige. Pour cela, il faut bien choisir le diamètre intérieur des anneaux. La taille standard est de 3,5cm en diamètre intérieur, ensuite entreprendre un travail de patience, car ce n’est pas du tout évident. Il faut les enfiler selon son rythme, un anneau par semaine, à porter jour et nuit. La gêne que l’on pourrait avoir le jour est rien à côté des douleurs dans le cas d’une érection nocturne, haha, mais comme on chuchote doucereusement dans le milieu BDSM, quand on aime, on souffre en silence Messieurs, et avec dignité s’il vous plaît !

Le bon geste à avoir : glisser un testicule après l’autre, en tirant fermement sur la peau. La peau à cet endroit est assez souple, mais l’application d’une huile ou d’une crème quotidiennement apporte encore plus de souplesse pour l’extension.

Pour les anneaux, j’aime bien les anneaux en inox. De simples anneaux de rideaux en bois en plastique ou métallique feront amplement l’affaire. Les soumis méritants de Maîtresse Eva portent des anneaux gravés en argent, avec mes initiales et mes mottos.

En illustration, je vous présente la zigounette de frott-man, mon petit valet servile, portant avec fierté les anneaux de bondage de sa Maîtresse.

P.S: photo retirée.

 

Maîtresse Eva.

 

Le mâle est un être inférieur.

Le mâle est un être inférieur, c’est une évidence. Lubrique, impuissant, prétentieux et vil, il passe le plus clair de son temps à prouver qu’il n’est pas ce qu’il sait être et prétendre être ce qu’il n’est pas, ce qui revient au même. Et tout ça pourquoi ? Pour flatter en vain le misérable bout de viande qui se dessèche  inexorablement entre ses jambes, auquel cas il n’y peut strictement rien. Sauf constater et se gratter les .ouilles, geste typiquement masculin qui indique son impuissance face à la réalité des choses.

La loi de l’attraction naturelle et de la suprématie féminine veuille que les mâles inférieurs de tous poils et tous horizons viennent ramper jusqu’à moi, dans l’espoir de me séduire, la bonne blague, ou plus raisonnablement de me servir. Pire encore, les mâles epsilon à la vue basse sont persuadés qu’ils auront raison de moi et des mes prérogatives. Les pauvres imbéciles s’imaginent pouvoir mettre à l’épreuve mon autorité et  mon intelligence, sans en subir les conséquences. Essayez donc bande de cancrelats, rien que pour rigoler, on verra bien.

Vous les faibles de naissance, qui ont failli à servir Maîtresse Eva, sont les preuves vivantes de l’infériorité du petit mâle en déliquescence. Cerveaux mous, phallus léthargiques et esprit faibles, vous êtes la honte de vos géniteurs, si ce n’est héréditaire. Je crois que je vais devoir durcir les conditions d’éligibilité à la soumission, car plus ça va, pire c’est. Cela devient pathétique et tient plus du tragi-comique qu’autre chose. Ces misérables prétendent tous pouvoir assaisonner la domination à leur sauce, moi je veux ci, moi je veux ça, cela à quoi je réponds : j’ai un monster gong pour dilatation extrême pour les petits vaniteux, fin de citation. A ce propos, je tiens à apporter une précision pour les gros nazes qui lisent mon blog sur un point important, la confiance. En tant que dominatrice, j’ai le plein pouvoir sur vos misérables existences à partir du moment où vous vous êtes soumis à mon autorité. J’ai le droit absolu de m’intéresser à la vie privée et professionnelle des futurs soumis, si le cœur m’en dit, et je le fais souvent d’ailleurs. Si vous avez l’intention de ne pas vous dévoiler et de ne pas vous mettre à nu devant la Reine, des velléités de me diriger vers quoi que ce soit, abstenez-vous. Idem, si vous ignorez le sens véritable des mots « confiance mutuelle », rebroussez chemin car vous vous trouverez vite dans une situation délicate que vous aurez vous-même créée. Maîtresse Eva a parlé.

Messages perso pour deux abrutis :

Le vieux z’oreille qui a supprimé son adresse e-mail :  j’ai maintenant son vrai nom, son adresse et son numéro de téléphone, en plus de quelques clichés compromettants que je ne tarderais pas à afficher en place publique pour commencer. On va bien voir, si cette viande avariée du troisième âge se croit toujours aussi boucanée dans ma liste des spécimens en voie d’annihilation.

L’abruti qui me fait des cachotteries et qui se croit malin : allons voir jusqu’où tu peux aller, j’ai tout mon temps. Tu viendras ramper vers moi ventre à terre, et tu subiras les punitions et humiliations que tu mérites pour tes incuries.

Qui doute encore de l’infériorité de l’homme vienne me voir.

 

Maîtresse Eva.

Saluez la Maîtresse.

Un petit saut sur le blog, je suis toujours et encore là, malgré les difficultés du quotidien. Il faut dire que les temps sont durs même pour une Reine comme moi. Mon Royaume pour moins de souci d’ordre financier et un weekend spa massage et champagne. Non je ne me plains pas, je ne suis pas la plus malheureuse.

Passons, passons. Je vous ai déjà parlé de mon faible pour les guerriers nubiens à la peau sombre. Rien que d’en parler me donne le frisson polaire. Il y en a un, un seul qui cristalliserait tous les fantasmes débridés qu’une femme me ressemblant puisse porter sur ce que pourrait être l’ idéal érotico-sexuel masculin, et éventuellement, ce que doit être un serviteur de haut rang pour Maîtresse Eva.

Il est beau, il est grand, il est évidemment noir …et peut-être bientôt à moi! Haha, j’exagère! on en est pas encore là, c’est une haute personnalité d’une ambassade étrangère à Tana, maintenant question, comment lui passer le collier avec tact et délicatesse sans frôler l’incident diplomatique ni ruiner sa brillante carrière. Grâce aux renseignements fournis par un soumis, la proie est difficile d’approche, alors je creuse. Il est dans le collimateur, aucune échappatoire possible. Laissons faire le temps.

Il faut que j’y aille les insectes rampants, je vous tiens au courant!

Maitresse Eva.