Du collier à l’enclos.

Retour sur le blog, Tana et la moiteur ambiante entre sueurs et hygrométrie ruisselantes. En ce début d’année, après les premières retrouvailles avec quelques-uns des soumis, malgré l’ambiance inquiétante qui règne à Tana et dans tout le reste du pays, je me sens plutôt positive. On verra bien la suite, qui des plus malins va gagner ou perdre plus ou moins de pouvoir de nuisance en attendant les décisions des maîtres de l’ombre. Personnellement, je pense que le dénouement est proche.

Alors, pour en revenir à mes petits moutons, des noirs et des blancs confondus, et bien, ils  sautillent joyeusement dans l’enclos qui leur est reservé, en attendant d’être appellé. Doux et dociles, ces petits animaux de “bonne” compagnie sont fiers de porter le collier offert gracieusement par la Maîtresse,  et attendent humblement le moment où l’un d’eux est choisi pour la servir, être à ses pieds. A cet instant, plus rien n’existe, sauf ce couloir pourpre plongé dans la pénombre, et au bout duquel s’ouvre le boudoir feutré et cosy de la Maîtresse, Reine et Impératrice de ce royaume interdit.

Il y a eu des appellés et qui ont rebroussé chemin, par couardise ou faiblesse. Des imbéciles et des incapables, je n’en ai cure. Le chemin iniatiatique est fait pour sonder au plus profond du prétendant, comme jadis l’éventration d’un animal permettant de lire les augures telles que les entrailles les prédisent.

Un petit message personnel pour deux imbéciles, qui sûrement errent dans les parages pour voir si dès fois que, et ben NON.

Matthieu de Saint-Germain-en-Laye: j’étais en France, j’aurais daigné accepter te rencontrer et te mettre le collier en personne, mais vu les réponses d’âne bâté que j’ai eues de ta part, maintenant tu sais ce que tu n’auras jamais. Sois heureux de ne m’avoir jamais rencontré.

Laurent de Versailles: quant tu auras fini avec tes excuses éhontées, attèle-toi aux tâches que je t’ai consignés. Tu connais mon adresse e-mail, ceci est le dernier avertissement avant que je ne tire la chasse d’eau.

Maîtresse Eva.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s